Retour à Avalon : les affinités littéraires de la Déesse

J’ai la joie de pouvoir annoncer la parution du dernier numéro de la revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures, consacré aux écoféminismes – récits, pratiques militantes, savoirs situés –, sous la direction de Magali Nachtergael et Claire Paulian. Le numéro s’annonce passionnant, et l’introduction en est très éclairante, notamment sur les approches spirituelles de l’écoféminisme, souvent critiquée (parfois à raison), et leurs liens avec le littéraire et le pouvoir de la fiction à partir de Donna Haraway et ïan Larue notamment.

J’y signe un nouvel article sur The Mists of Avalon / Les Dames du lac de Marion Zimmer Bradley (1982), écrit comme un prolongement d’un précédent texte1 et, plus largement, de réflexions autour des tensions qui traversent cette œuvre et me préoccupent depuis mes premiers pas dans la recherche – j’en avais dit quelques mots dans le premier billet publié sur ce carnet. Cette fois-ci, je me suis intéressée aux relations qu’entretiennent mouvements écoféministes, néopaganismes et genre littéraire de la fantasy. Il est disponible à ce lien.

Bonne lecture !



Citer ce billet
Manon Berthier (2022, 11 avril). Retour à Avalon : les affinités littéraires de la Déesse. Lectures politiques de la fantasy. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ooke

  1. “Effondrement ou ensevelissement : les modalités d’une logique conservatrice dans The Mists of Avalon“, Caliban. French Journal of English Studies, no 63, 2020, p. 95-115 ; en ligne. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search